•  
  •  
  • Un ami vous recommande ...

Le Plan Local de Déplacement

Claix vu du ciel

Le PLD Intercommunal - Plan Local de Déplacement Intercommunal

Le PLD Intercommunal est une application locale du Plan de Déplacement Urbain (PDU) de l'agglomération grenobloise. Il définit les principes de l'organisation des transports de personnes et de marchandises, de la circulation et du stationnement dans le périmètre concerné, avec l'objectif de réduire le trafic automobile et routier. Il permet d'adapter les objectifs globaux du PDU aux spécificités du territoire, d'établir un programme d'action à court, moyen et long terme, de faciliter l'émergence de projets et d'accélérer leur mise en œuvre. Le PLD constitue une démarche volontaire. Il est annexé au PDU mais n'est pas opposable au tiers.
En septembre 2009, les communes de Claix, Le Gua, Saint Paul de Varces, Varces et Vif ont émis le souhait commun de mettre en place un Plan Local de Déplacement intercommunal à l'échelle du sud de l'agglomération.
Le maître d'ouvrage retenu pour organiser le suivi et la gestion administrative et financière du dossier est la commune de Claix. Le SMTC assure quant à lui un rôle d'accompagnement et de coordination.
Un comité de pilotage constitué des cinq communes a été proposé pour valider les différentes phases de la démarche. Il sera présidé par la commune de Claix. D'autres institutions telles que la Région, le Conseil général, le SMTC, la METRO, l'AURG et la DDE pourront être associées au groupe de travail. Les communes voisines pourront également être invitées.
Le SMTC participe au financement des études à hauteur de 25% de leur montant, plafonné à 25 000€ et la METRO apporte une aide complémentaire équivalente sur le volet sécurité routière.

 

En pratique

Réunion PLD décembre 2010
   Réunion PLD décembre 2010

Définition du PLD

Le plan local de déplacements intercommunal doit constituer un document de référence pour l’organisation des circulations et des déplacements sur le territoire communal, et définir précisément les interventions à réaliser, soit sous maîtrise d’ouvrage communale soit en coordination avec les différents acteurs (SMTC, La Metro, Conseil Général, …) :

  • Gestion des sens de circulation, exploitation des carrefours,
  • Aménagements de voirie et de carrefours,
  • Gestion du stationnement,
  • Cheminements piétonniers, traversées de voies,
  • Itinéraires cyclables,
  • Services de transport en commun,
  • Mesures d’accompagnement auprès de la population, des établissements scolaires,
    des employeurs, des pôles de loisir. 

Rétro-planning de cette démarche intercommunale

  • Phase 1 : Diagnostic des déplacements sur le périmètre d’étude : réalisé durant l’automne 2010
  • Phase 2 : Définition des stratégies d’actions : en cours
    Il s’agit d’une analyse prospective essentielle qui permet de se projeter à moyen et long terme, de façon à orienter par la suite les scénarios et schémas d’organisation des déplacements.
  • Phase 3 : Réalisation d’un plan d’actions opérationnel : février et mars 2011

Eléments structurants du diagnostic :

  • Un territoire peu dense, sans contrainte notable pour l’usage de la voiture individuelle, dans un contexte de forte motorisation. 
    • Cette situation est structurellement défavorable à la pratique des modes doux et des transports en commun.
    • De fait, la pratique de l’automobile domine fortement
  • Une demande de déplacements interne peu importante
    • Un territoire dynamique, en évolution continue, mais en manque de pôles d’attraction (commerces, équipements, emploi), qui génère des échanges très déséquilibrés, et une forte demande de déplacement
    • Moins de 50% des déplacements tous motifs confondus se fait en interne
    • Déplacements majoritairement tournée vers l’extérieur, notamment Grenoble, Pont-de-Claix, Echirolles
  • Des projets de développement essentiellement liés à l’habitat
    • Si la structure de la mobilité n’évolue pas, cette progression se traduira par un flux supplémentaire en direction de centre de l’agglomération de l’ordre de 600 à 1.000 déplacements à l’heure de pointe, soit 500 à 900 véhicules supplémentaires
  • La voirie génère des coupures majeures
    • Un manque de continuité des cheminements piétons 
    •  Des enjeux notables en terme de sécurité sur la voirie principale
    • Difficultés liées aux charges de trafic très ponctuelles
  • Les difficultés de stationnement se limitent aux parties les plus denses des centres anciens 
  • Une offre de transport public à structurer 
    • Une offre TC performante en direction de Grenoble centre, qui répond à une grande partie de la demande
    • Une desserte interne au territoire de bonne qualité
    • Le territoire est isolé par rapport aux services structurants de transport (TER, lignes express, tramway)
    • L’offre bus est peu lisible, mais déjà consistante
  • Un manque de continuité pour les itinéraires vélo 
    •  Manque de liaisons structurantes en direction du centre de Grenoble
    • Manque de liaisons entre communes : Pont-Rouge-Varces / St Paul de Varces-Varces / Varces-Vif/ Vif-Le Gua

Stratégie proposée par le cabinet d’étude INDDIGO

Stratégie proposée : les axes d’intervention

1. Organiser l’espace pour faciliter la pratique des modes doux et des transports en commun
2. Améliorer la performance des liaisons transport en commun
3. Apaiser la circulation automobile sur les espaces à enjeux
4. Créer des continuités piétonnes
5. Créer des continuités pour la pratique du vélo
6. Achever le réaménagement de la RD1075
7. Améliorer les conditions de stationnement pour les vélos
8. Promouvoir l’usage des TC et des modes doux

Propositions d’actions

Mise en place de zones de rencontre dans les centres bourg des communes, création de doubles-sens cyclables, possible réaménagement de la RD 1075

Pour ce qui concerne la commune de Claix, des travaux d’aménagement de voiries intégrant les différents modes de déplacement (autos, piétons, cycles) sont d’ores et déjà prévus sur les rues de la Balme, Beyle Stendhal et 11 Novembre.

Principes de fonctionnement de la zone de rencontre

• Les piétons deviennent prioritaires, ils peuvent cheminer sur la chaussée
• Les véhicules motorisés peuvent emprunter la voie, à une vitesse limitée à 20 km/h
• Disposition adaptée à des voies très centrales, à des voies étroites, à des voies en secteur résidentiel


Agenda

 LMMJVSD
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30

Prochainement

20/05/2018 Portes ouvertes de la ferme du Peuil

Organisée par le Conseil départemental de l'Isère, de 10h00 à 17h00.


Voir tous les événements