Accueil > Les conférences du jeudi, une première captivante
  •  
  •  
  • Un ami vous recommande ...

Les conférences du jeudi, une première captivante

Les conférences du jeudi, une première captivante

Les conférences du jeudi, une première captivante

C’était la conférence d’ouverture de la saison 2019-2020 au Déclic ce jeudi 26 septembre, organisée par la MJC du Pic Saint Michel en partenariat avec les services municipaux. Accueillie par Magali Paret-Solet, directrice de la culture municipale, et Petra Petrescu, responsable culture de la MJC, la cinquantaine de personnes présentes peuvent en témoigner : le conférencier, Franck Giazzi, géographe et maître de conférences à l’Université de Grenoble Alpes, a su donner à son sujet, plutôt inquiétant, une note d’optimisme. 
Sur le thème « La dégradation de l’environnement est-elle un indicateur de l’effondrement de notre modèle de civilisation ? », Franck Giazzi a tenu son public en haleine pendant deux heures. C’est un véritable cours d’université, mais simplifié a-t-il précisé, qu’il a donné. 
Commençant par donner des définitions et des explications, anthropocène*, collapsologie*, etc., il a démontré que la dégradation de l’environnement ne tient pas seulement au réchauffement climatique, mais à aussi à plusieurs autres facteurs tels la dégradation de la biodiversité, l’épuisement des ressources (énergie, métaux, alimentaires), etc. Il a rappelé que depuis 2012, les hommes consomment plus que ce que peut produire la planète. Après avoir évoqué « la convergence des crises » qui survient quand plusieurs limites sont dépassées, le conférencier a posé la question « effondrement ou déclin ? ». Des catastrophes ou des situations cataboliques, c’est-à-dire de plus en plus de petits désagréments ? Franck Giazzi est résolument persuadé que nous nous acheminons vers un déclin, pour lui une transition vers un nouveau modèle sociétal. Et ce qui le conforte dans cette opinion c’est la prise de conscience actuelle du problème. « Même si nous n’agissons pas encore, les défis à relever ne sont pas insurmontables et nous avons besoin des jeunes, formés ils relèveront le défi ! ».
En conclusion, Franck Giazzi a déclaré que notre capacité de résilience tient à notre lucidité. Il reste catégorique « la forte dégradation de l’environnement est le marqueur du changement de modèle de société ; ce qui signifie le renouvellement d’un modèle épuisé, la fameuse destruction créatrice. »
Le public a ensuite posé plusieurs questions, autour de la résilience, de la surpopulation, des forêts, du recyclage, etc.
A « Comment rester optimiste », il a répondu qu’on ne parlait pas assez des actions qui réussissent, qu’il fallait s’informer avec intelligence et discernement et surtout garder confiance en l’homme.

* Anthropocène : Ere définie par l’empreinte de l’homme sur la planète.
* Collapsologie : Exercice transdisciplinaire d’étude de l’effondrement
de notre civilisation industrielle et de ce qui pourrait lui succéder
en s’appuyant sur deux modes cognitifs que sont la raison et l’intuition
et sur des travaux scientifiques reconnus (Servigne & Stevens – 2015).
Son objectif est de nous éclairer sur ce qui nous arrive
pour pouvoir discuter sereinement des politiques à mettre en place.

Voir tous les reportages

Agenda

precedentJanvier 2020suivant
 LMMJVSD
01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Prochainement

17/01/2020 Messe

Saint Pierre et Saint Paul, 9h15.


17/01/2020 Quand les tiques attaquent

En partenariat avec le service culturel de la Mairie. Conférence avec film sur le danger souvent méconnu des piqûres de tiques et la maladie qu'ils peuvent transmettre. Par des membres de France[...]


Voir tous les événements